Déplacement

Je suis en déplacement au 26 février inclus.

Durant cette période je reste joignable, mais dans l'incapacité d'effectuer des livraisons.

Les ouvrages que je publie apparaîssent temporairement "indisponibles" sur les sites d'Amazon et de la Fnac
Je reste en capacité d'accuser réception de toutes les autres commandes, elles seront expédiées le 27 février.

mardi 25 février 2014

Critique littéraire de Guerre et génocide de Vendée


Guerre et génocide de Vendée


Voici un livre d'histoire qui sort des sentiers battus. Il y a deux histoires dans la vie, celle racontée par les vainqueurs qui reste dans les manuels officiels, puis celle des vaincus qui est vouée à l'oubli.

Pol-Erwan a choisi la seconde avec brio.

Il nous montre comment quelques sanguinaires bourgeois ont renversé la noblesse par goût du pouvoir sans se soucier tellement du peuple. Il nous montre le combat entre deux classes dirigeantes (noblesse et bourgeoisie).

Il nous raconte les exactions d'hommes cités en exemple dans les écoles françaises tels que St Just et Robespierre. Page 13, l'auteur affirme qu'un massacre n'est jamais justifiable, puisse-t-il être entendu !

L'auteur ose contredire les plus grands historiens quand ils se trompent, ce fut le cas de Michelet sur ce sujet. L'auteur décrit les massacres odieux, les tortures faites au peuple. Aucune idéologie ne peut justifier l'horreur.

Les chouans n'étaient point des royalistes fanatiques, ils étaient des hommes libres qui voulaient travailler pour nourrir leur famille et pratiquer leur culte en toute liberté. Trop longtemps cette vérité fut cachée par les élites de la République.

Pour accréditer (bien qu'il n'en ait pas besoin) les récits de l'auteur, j'affirme qu'il y a 25 ans un chercheur historien, Christian Fouquet, a été radié de l'éducation nationale pour avoir soutenu que « les guerres de Vendée avaient été un génocide ».

Ce livre est à conseiller à tous, il apporte la lumière de la vérité sur une partie de notre histoire de France. Pol-Erwan cite tous ces combattants vendéens qui ont perdu leur vie pour défendre la liberté.

J'ajouterai, comme un clin d'oeil, le simple soldat chouan Jacques-Louis Maupillier, né à Chanteloup dans les Deux-Sèvres, mort blessé et pauvre aux Touches de Boismé et devenu l'emblème du spectacle du Puy du Fou.

Bravo à Pol-Erwan Le Tannou pour ce livre de vérité, d'enthousiasme et de courage. Il est rassurant de voir un jeune auteur mettre son enthousiasme au service de la vérité.

Guy Rambault

(1) Texte étudié dans des collèges avec des élèves de troisième