Déplacement

Je serai en déplacement du jeudi 22 juin au lundi 3 juillet inclus. Pendant cette période, je continuerai à pouvoir consulter mes mails et à servir les commandes de fichiers pdf et epub.
  • Les commandes de livres papier reçues seront servies à mon retour.
  • Sur les sites de Amazon et de la Fnac, les livres que je publie apparaîtront comme temporairement indisponibles ; elles seront à nouveau disponibles à mon retour.


dimanche 22 février 2015

Critique littéraire du Nouvel Eden, de Christelle Colpaert Soufflet

Paul-André Sagel, dont un roman, Une journée dans les yeux, paraîtra prochainement aux Éditions Stellamaris, nous offre une critique littéraire du Nouvel Éden, de Christelle Colpaert-Soufflet

Le nouvel Éden, de Christelle Colpaert-Soufflet.

Ce roman noir déroule une enquête criminelle tendue et documentée voire didactique sur fond de portraits entrecroisés que révèlent sexe, amour, hypocrisies, dépravations, tares et drames sordides. Il brosse de façon réaliste et hélas crédible une peinture cruelle de notre société.

Écrit d’une main leste qui nous tient jusqu’au bout à l’instar des séries policières de bonne facture, ce roman éclaire la face sombre de l’humanité. L’auteur joue sur les nerfs du lecteur en brouillant les pistes et en mettant en scène des personnages imprévus et perturbants. À l’instar des feuilletons ce livre peut se lire par épisodes selon son bon vouloir et en fonction du rythme de sa journée. Le lecteur est maintenu en haleine par l’intrigue qu’il a hâte de reprendre là où il l’a suspendu ; ou bien vous le buvez d’un trait. C’est en ce sens une belle réussite. Que demander de plus que donner la soif de lire ?

En outre au fil des chapitres on y découvre la mythologie ou les arcanes psychologiques des détraqués et malfaisant de toutes sortes. L’auteur se fonde sur une solide étude des perversités humaines de leurs origines à nos jours en nous les décodant.

400 pages à lire peuvent rebuter mais l’auteur nous captive et nous piège par son style cinématographique où actions et dialogues nous informent des personnages et de leur environnement. Le lecteur fait la mise au point et peut s’inventer lieux et décors. Nous sommes lecteurs, témoins, et enquêteurs au même titre que l’héroïne qui quoique lumineuse a sa part d’ombres.

Le Nouvel Eden né d’un cauchemar dépeint la quête opiniâtre, courageuse et savante d’une volonté à la recherche de la vérité. Chaque chapitre daté marque l’éphéméride de cette épopée policière ce qui incite le lecteur à s’impliquer dans l’enquête.

Paul-André Sagel