Déplacement

Je suis en déplacement au 26 février inclus.

Durant cette période je reste joignable, mais dans l'incapacité d'effectuer des livraisons.

Les ouvrages que je publie apparaîssent temporairement "indisponibles" sur les sites d'Amazon et de la Fnac
Je reste en capacité d'accuser réception de toutes les autres commandes, elles seront expédiées le 27 février.

lundi 10 février 2014

Critique littéraire de Atopos

Khris Anthelme, auteur de pas moins de onze ouvrages publiés aux Éditions Stellamaris, nous offre une critique littéraire du dernier ouvrage d'Erick Gauthier, Atopos

Atopos


Avant de me pencher sur la poésie d'Erick Gauthier, il me fallait rechercher la véritable définition du titre, « Atopos », certains donnant à ce mot des définitions absurdes.

Préférant de très loin celle-ci :

Littéralement, a-topos, signifie « sans lieu ». Est atopos celui qui n’est pas dedans, pas à sa place, celui qui, comme Socrate ayant l’air d’un étranger à Athènes, se tient en retrait et qui, plutôt qu’agir, pense le monde sans parvenir à s’y insérer. Même si selon les contextes, cela ne conviendrait pas toujours, le mot français correspondant le mieux à atopos serait sans doute décalé, qui a pour avantage de sous-entendre l’idée d’être là sans y être.
Eric Bonnargent, Atopia, petit observatoire de littérature décalée, Le Vampire Actif, P. 14

Être là sans y être, comment est-ce possible ?

Sur des mots simples mais percutants, des mots qui nous plongent dans un autre ailleurs tout en conservant une part de réalité, comme un besoin, un manque devenu inaccessible, les mots s'entrechoquent, se croisent, s'effacent parfois, puis ré-aparaissent, comme une quête vers l'impossible !

Je ne vous citerai aucun des vers d'Erick, vous laissant sur votre faim dans cette quête, je n'évoquerai que les quatre vers de Lord Byron qu'Erick a judicieusement placé à la toute dernière page de son recueil.

Ma traduction n'est peut-être pas parfaite, mais je pense en être assez proche.

          Farewell ! if ever fondest prayer
          For others will availed on high
          Mine will not be lost in air,
          But waft thy name beyond the sky

          Adieu ! Si jamais la plus chère prière
          pour les autres est un bonheur disponible sur une hauteur
          La mienne ne sera perdue dans l'air,
          mais soufflera ton nom au-delà du ciel.
                                       Lord Byron

Je conseille ce recueil non seulement pour son atticisme, mais aussi pour l'intensité des sentiments qu'il dégage.

Khris Anthelme