Déplacement

Je suis en déplacement au 26 février inclus.

Durant cette période je reste joignable, mais dans l'incapacité d'effectuer des livraisons.

Les ouvrages que je publie apparaîssent temporairement "indisponibles" sur les sites d'Amazon et de la Fnac
Je reste en capacité d'accuser réception de toutes les autres commandes, elles seront expédiées le 27 février.

lundi 10 septembre 2012

Critique littéraire de "Arôme politique", par Éric Jacobs

Éric Jacobs, auteur de "Mots pour maux" et de "Instants de vies", nous offre cette critique littéraire de "Arôme politique", de Antoine Teillet


Arôme politique


ARÔME POLITIQUE : Dès la première page de son livre, Antoine Teillet annonce la couleur. Du couple "Mitterrand/Marchais" en passant par le "Ché" Guevara pour arriver jusqu'à Sarkozy, il cite Platon et se défend de "faire de la politique", se contentant de "généraliser".
S'ensuit un constat sociétal de notre France.
Puis les mots se tournent vers les partis : Extrême Droite, UMP, Centre, Gauche... Chacun y passe ; Gentiment.
Puis l'Auteur soulève les "bons problèmes" : Qui est qui ? Qui fait quoi, ou qui ne fait rien ? "Ah!... Si j'étais président", nous laisse-t-il entrevoir. Jusqu'à nous exposer SON programme. Mais l'Homme, dans tout ça ? Antoine Teillet l'observe et se questionne, nous laisse approcher les coulisses de la guerre... des guerres.
Alors, l'Artiste surgit, se cherchant au fond de lui-même. Le malaise provoqué par la montée de la droite, le sentiment de "semi-liberté" engendré par la gauche...
Antoine Teillet revient sur les privatisations opérées par Monsieur Sarkozy, les femmes au pouvoir... Vivrions-nous dans l'incertitude ? Y a-t-il un "monde idéal" ? Qu'en pensez-vous ? A lire "Injustice". C'est réel. Trop !
Les primaires du PS, le vote ; Pour qui ? Pour quoi ?
"Ah... Notre petit président" : Ne passez surtout pas à côté de ce chapitre sans vous arrêter et réfléchir, comme d'ailleurs vous le ferez pour tout le contenu de ce très bel ouvrage.


Éric Jacobs