dimanche 1 juillet 2012

Critique littéraire de "La Cité des Anges", par Khris Anthelme

Khris Anthelme, auteur ici de "Poémitude tome cinquième", "Poémitude tome sixième" et "Poémitude tome septième" ( à paraître ), co-auteur de "Écrire" et "La nuit des poètes", et "Comment garder son conjoint" ( à paraître ), nous offre cette critique littéraire de "La Cité des Anges", de Damien Desbordes


J’ai longtemps hésité avant d’émettre mes critiques sur ce recueil qu’est « La Cité des Anges », moi, l’inconditionnel de la « Poésie classique » ; mais je me suis dis, n’as-tu pas franchi un jour cette épreuve toi aussi, dans laquelle tu mêlais la poésie à l’écriture, car la poésie, la vraie, ne s’écrit pas, elle se compose !

Je pense que tout être humain est, tant soit peu, poète dans l’âme :

     -     Soit il ressent un besoin dans la poésie et la retranscrit à sa manière,
     -     Soit aussi lui vient ce besoin, mais avec le plus grand intérêt, il compose en respectant les règles de cet art qui nous a été transmis par nos plus grands maîtres.

L’auteur de ce recueil en a conscience, avec talent il nous montre comme par un clin d’oeil, qu’il aime la poésie, que celle-ci est en lui, au plus profond de ses poèmes.

Dans son journal d’écriture il nous dit :

     -     La poésie ne s’explique pas, elle se vit … !
     -     La poésie est une affaire d’imagination … !

Ces deux affirmations me paraissent contradictoires, la poésie effectivement se vit, elle est présente dans chacun de nos instants, mais elle ne saurait qu’être imaginaire, peut-on vivre uniquement par imagination ? La poésie c’est toute notre histoire, à la recherche d'une vérité !

J’ai perçu la cité des anges, découvrant moult interrogations, nous faudra t-il attendre d’autres réponses dans un prochain recueil ?

Amicalement


Khris Anthelme