lundi 2 juillet 2012

Critique littéraire de "Âme Ours", par Carole Carcillo Mesrobian

Carole Carcillo Mesrobian, auteur des Foulées Désultoires ( à paraître ), nous offre cette critique littéraire de "Âme Ours", de Cyril Delacourt




Absence tout le moins, comme un vide créé par la non rencontre, mais fertile. Tel est le moyen de tenter l'escapade, dans le texte produit comme un cactus à épines rentrées. C'est vers ceci que je tente de conduire et que je vais dans la ferveur. Mais l'attrait hypnotique que susurrent les poèmes de Cyril Delacourt ? Peut-être me dis-je dû au lyrisme ? Oui mais de lyrisme, comme un manteau trop lourd, j'ai voulu m'alléger. Cependant, là, se dire qu'il y a la parole de l'Homme qui nous ressemble, servie par des mots simples et préservés de tout choc qui décapite. Concevoir que la poésie n'est pas une, mais voix plurielles, qui va dans le cœur, qui porte l'Ame Humaine et ses primales assertions. Voix d'Artiste s'il en est, celle de Cyril Delacourt nous guide en-deçà des apparences et nous permet d'entrevoir les palpitences de nos coeurs remarquables.

Pour avoir été ravie tous les moments de la lecture.

Carole Carcillo Mesrobian